Déclaration       Droits de l'homme



Forum Européen pour la liberté
dans l'EDUCATION


Helsinki, le 30 mai 1991



1) Antécédents historiques

      L'Europe a une longue tradition de liberté en matière d'éducation. cette tradition a conduit le Parlement Européen, lors de sa résolution en 1984 sur la liberté en matière d'éducation : "Il ressort du droit des parents de choisir une école pour leurs enfants avant que ceux-ci n'en soient capables. Le devoir de l'Etat est de favoriser le développement des écoles publiques et des écoles libres." En cela, le Parlement Européen confirme l'article concernant le droit des parents de la déclaration des Droits de l'Homme de 1948, ainsi que le droit du citoyen d'ouvrir et de gérer des écoles libres, etl que l'exprimait en 1966 le Pacte International sur les droits économiques, culturels et sociaux. Le document final de la Conférence de Vienne de 1989 sur la sécurité et la coopération en Europe stipule "le libre accès à toute forme d'éducation, sans distinction de race, couleur, sexe, langue, religion, opinion et citoyenneté, origine sociale, fortune, naissance ou autre."

2) Buts

      Nous voulons ancrer dans le paysage scolaire européen le droit fondamental de l'homme à la liberté en matière d'éducation, et vivifier, au sein de la vie scolaire, les forces d'autodétermination. le droit au libre épanouissement de l'individu est valable dans chaque école. Pour cette raison, le mouvement en faveur des Droits de l'Homme doit pénétrer l'école : la liberté de l'éducation est un droit de l'homme, tout autant que la liberté de religion, la liberté de presse, la liberté de l'art ou de la recherche.

3) Culture éducative

      Nous voulons libérer l'école de toute dépendance ou domination bureaucratique et la placer dans un courant culturel vivant. Tout contrôle de l'Etat, aussi bien intentionné qu'il soit, est un reliquat de l'autoritarisme issu de l'époque de l'absolutisme. rappelons-nous qu'un tel contrôle n'a nulle part été aussi fort que dans les systèmes bolchevistes ou fascistes.

      Aujourd'hui, différents systèmes éducatifs peuvent vivre, cohabiter, se développer, grâce aux initiatives des enseignats, des professeurs, et des élèves. En eux vivent les forces créatrices qui permettent de maintenir et de susciter la culture.

4) Pluralisme scolaire

      Nous souhaitons le pluralisme sur la base de l'égalité des chances et des droits de tous les établissements scolaires; autrement dit, nous préférons la forêt mixte à la monoculture. Mais ce pluralisme passe d'abord par une révision du contrôle étatique, ensuite par l'établissement de l'égalité de toutes les écoles sur le plan juridique et économlique, et enfin par la garantie de la liberté en matière de formation pédagogique.

5) Pacification de la question scolaire

      Nous voulons la tolérance en matière d'éducation et souhaitons encourager entre les différents types d'écoles paix et compréhension. Le respect dû aux tenants d'autres opinions se développe en dehors de toute contrainte idéologique. Nous saurons enseigner la tolérance quand nous saurons la pratiquer sur la base d'une paix scolaire reconnue par tous.

      Le Forum Européen pour la Liberté dans l'Education s'est donné pour tâche d'observer à travers les différentes cultures d'Europe la réalisation des droits à l'éducation au sein d'un système éducatif libre et pluraliste, de rendre publics les progrès réalisés dans ce sens ou les menaces qui pèsent sur l'éducation et de publier des rapports réguliers sur l'éducation dans les différents pays d'Europe.

Forum Européen pour la Liberté dans l'Education

European Forum for Freedom in Education - E.F.F.E.

Annener Berg 15
D-5810 WITTEN ANNEN
Tél : 49 (0) 23.02.69.94.42
Fax : 49 (0) 23.02.69.94.43




Droits de l'homme et
liberté de l'éducation


Résolution sur la liberté d'enseignement adoptée par le parlement européen
le 14 mars 1984



  1. Tous les enfants et adolescents ont droit à l'éducation et à l'instruction. Ce droit englobe le droit de chaque enfant au plein épanouissement de ses aptitudes et dons.

  2. Les parents ont droit, dans le cadre des traditions constitutionnelles communes des Etats membres et des lois qui en découlent, de décider de l'éducation et du genre d'instruction à donner à leurs enfants mineurs;

    (…)

  3. La liberté de l'éducation et de l'instruction inclut le droit d'ouvrir une école et d'y dispenser un enseignement :
    Cette liberté inclut le droit des parents de choisir pour leurs enfants, parmi les établissements comparables, une école qui dispense à ces derniers l'enseignement souhaité.

    (…)

  4. Le droit à la liberté de l'enseignement implique pour les Etats membres de rendre possible également sur le plan financier, l'exercice pratique de ce droit et d'accorder aux écoles les subventions publiques nécessaires à l'exercice de leur mission et à l'accomplissement de leurs obligations dans des conditions égales à celles dont bénéficient les établissements publics correspondants, sans distinction à l'égard des organisateurs, des parents, des élèves ou du personnel…


Le pluralisme dans l'enseignement et le droit des parents au libre choix de l'école sont l'expression d'une société libérale, démocratique. Cette dernière permet l'existence de voies pédagogiques autonomes et stimule la concurrence constructive au sein du système d'enseignement. les écoles indépendantes remplissent, comme les écoles d'Etat, une mission d'éducation publique. Un Etat libéral se doit donc de protéger et de soutenir un système d'éducation publique et pluraliste. Le monopole scolaire d'Etat est obsolète !

Dr Hildegard Hamm-Brücher
Ministre d'Etat de la République Fédérale d'Allemagne
Munich, septembre 1994

Menu